Accueil > Activités > SEANCE IEC SUR LA PRÉVENTION DE LA CORRUPTION ET LES INFRACTIONS DANS LES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES

SEANCE IEC SUR LA PRÉVENTION DE LA CORRUPTION ET LES INFRACTIONS DANS LES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES

HALCIA : démarrage au Lycée d’Enseignement Professionnel ISSA BERI, des séances d’information-éducation-communication (IEC) sur la prévention de la corruption et les infractions dans les établissements scolaires.

Organisée en partenariat avec les responsables du Lycée d’Enseignement Professionnel ISSA BERI, cette activité de prévention a pour objectif de contribuer à la prévention de la corruption et les infractions assimilées dans les établissements scolaires. Elle fait partie d’une série initiée par la HALCIA dans le cadre de la sensibilisation acteurs de l’éducation.

Il s’agit pour la HALCIA d’informer les élèves, enseignants, personnel administratif et membres des COGES sur les manifestations, les causes et les conséquences de la corruption en milieu scolaire et expliquer les méthodes pour la prévenir.

Le secteur de l’éducation se trouve parmi les plus exposés avec un taux de 78,16%, selon l’enquête conduite par la HALCIA dans le cadre du processus d’élaboration de la Stratégie Nationale de Lutte contre la Corruption (SNLC).

La corruption peut prendre dans les écoles la forme de pots-de-vin pour accéder à l’éducation et « acheter » ses notes, des commissions occultes dans le cadre du recrutement et des procédures d’admission, la délivrance des faux diplômes, la tricheries, la vente fuite de sujets d’examen, faux et usage de faux, trafic d’influence, trafique de bourses, trafic de faux diplômes, monnayage des recrutements.

Toutes ces pratiques sont depuis un temps combattues par la HALCIA afin de redorer l’image de l’école et permettre aux candidats aux examens d’obtenir des diplômes propres. 

Au cours de l’année 2021, la HALCIA a également supervisé les examens de fin d’année scolaire, notamment le Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) et le BAC afin de prévenir et réprimer la corruption et les infractions assimilées lors du déroulement desdits examens.

Au terme de sa mission, la HALCIA a relevé des cas de fraude et tricherie, qui ont provoqué l’interpellation de cinq (5) personnes dans le cadre du BEPC et 101 personnes dans le cadre du BAC. Il faut noter que tous ces cas ont été jugés par les juridictions compétentes.

Après les établissements de Niamey, cette série de sensibilisation sera étendue également aux régions de l’intérieur du pays. 

Source : département communication HALCIA 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *